Good Morning, Today...

Avant la Lecture =)

 

Good Morning, today I will find a ring

 

3 août. 10h du matin
« Alors qu'est-ce que vous en pensez ? » Demanda soudain une jeune fille aux cheveux roux. Celle-ci semblait vraiment exciter à savoir ce que pensait les autres à propos de son idée.

Quatre têtes se tournèrent vers elle, deux blondes et deux brunes. Ils avaient tous le même âge, 16 ans. Ils se connaissaient tous depuis quelques années déjà et aujourd'hui c'étaient leur journée. Ils avaient une passion commune, faire des blagues et essayer de ne pas se faire coincer quoi que la deuxième partie ne fonctionnait que très rarement.

« Tu veux qu'on remplace la mousse à raser des mecs par un produit de teinture pour les filles, mais ils vont bien remarquer que ce n'est pas la même substance » Répliqua alors une des deux têtes brunes. Celle-ci, parce que c'était une fille, se nommait Kayla Blueberry.

« Justement, ils remarqueront quand ils vont avoir mit le produit de teinture sur leur peau. » Expliqua la rousseur d'un air malin. Anny Lewis avait toujours de bonnes idées, mais elle ne réfléchissait jamais si cela pouvait fonctionner.

« Anny, tu es bête » Rouspéta un dénommé Matthews Allan. Plutôt grand, bien fait, cheveux blond, teint basané. Quelle fille ne craquerait pas ? Pourtant, lui ce qui l'intéressait c'était ses blagues et c'était presque toujours lui qui remettait Anny sur la bonne voie. « Quand les vieux mettent de la mousse a rasé c'est pour se raser, tu sais ! Alors, la teinture ne se verra pas. »

« Bahh alors c'est simple. On remplace le shampooing par la fameuse teinture » souffla la deuxième blonde aux cheveux frisé cette fois. Teint un peu trop pâle pour son visage, petite, tout le monde devait la dépasser de quelque centimètre au moins. Voix enfantine et visage également qui lui donnait beaucoup de charme et cette dernière était Navy Smith.

« Et bien voilà ! On a trouvé une idée. » Maugréa le dernier brun connu sous le nom de Doug White. « Je l'écris, alors ?! »

« Oui oui ouiiii » sautilla pratiquement Anny et ce fut le coup de signal pour Doug qui put enfin écrire une petite idée sur sa feuille encore vierge -si on ne comptait pas les dessins improvisés- Une nouvelle tête arriva alors dans le salon. Cette fois-ci la personne était légèrement plus vieille que le groupe d'ami. Il était grand et extrêmement mince. La taille parfaite pour un vrai petit intello, ce qu'il était sois disant passant. Les cheveux courts brun pour que rien ne le dérange lors de ses nombreuses lectures. Regard sage, il avait les yeux bruns, ce qui ne ressortait pas du lot, il avait par contre plusieurs traits très fin et était plutôt beau. Disons qu'à seule manière dont il s'habillait, toute personne se barrait sans avoir voulu lui parler. Il portait souvent, que dis-je, tout le temps du noir. Genre, jean pâle avec un chandail noir et une chemise carotté. Farfelu, évidemment. Bahh Mister Orpheo Smith s'en foutait pas mal.

« Navy, je vais à la bibliothèque, est-ce que tu peux le dire à maman et papa ?! » Répliqua alors le frère de la blondinette tout en plaçant le col de sa chemise carotté dont il aimait tant.

« Okay ! » Souffla t-elle découragé par son frère. Elle le regarda un peu de travers avant de lui réplique pour la millième fois « Tu vas vraiment sortir comme ça »

« Tu te fais du soucis pour ton grand-frère » Suivit il en allant pincer les joue de sa soeur et prenant un air idiot. « Tu es trop mignonne soeurette. »

« Nann j’ai juste honte d’avoir un frère frinqué comme toi xP » La miss se dégagea alors bien vite de l'emprise d'Orpheo et croisa les bras avant de murmurer faiblement « Je le suis plus que toi, ça c'est sûr » puis elle fit une grimace dans le dos de son frère, mais celui-ci se tourna au même moment.

« Très mature ! » Orpheo tourna alors son regard vers les copains de sa petite soeur et leur donna un sourire franc « Bonne journée avec ma mégère de soeur. Comment vous faites pour la supporter »

« On se bouche les oreilles, Orpheo. C'est ça le truc. » Répondit Matthews avec un sourire en coin.

Navy donna un coup-de-poing sur le bras à Matthews qui se trouvait pour l'occasion juste assis juste à côté d'elle et ce dernier se plaint quelque seconde en pourtant son autre main à son épaule. Orpheo fit alors demi tour et s'en allait passer l'embrasure de la porte quand sa soeur lui cria après.

« Tu ne peux pas te passer de moi, je sais, mais tu as tes copains qui t'attendent » Dit-il « Rève toujours le vieux ! » Répondit alors d'un coup sec sa soeur. Elle porta alors sa main vers sa poche et tendit à son frère un bout d'acier en forme de bague. « Tiens, c'était dans ta pile de linge propre et maman voulait que je te le donne. » Orpheo prit alors la bague et la regarda longuement avant de la tendre vers sa soeur. « Ce n'est pas à moi, reprend là. »

Anny le regarda sans comprendre « Ce n'est pas à toi ?! mais c'était dans tes choses, ça doit être à quelqu'un que tu connais alors j'en sais rien, ce n'est pas à moi donc garde là. » Orpheo haussa alors les épaules ne comprenaient pas du tout comment quelqu'un aurait pu laisser une bague dans sa poche. De toute manière, cela faisait plusieurs personnes qu'il n'avait pas parlé à personne bien longtemps. Il avait quelque ami, crac de l'étude un peu comme lui, mais il n'avait jamais vu une bague de ce type nulle part et encore moins sur une de ces personnes qu'il fréquentait pendant l'été alors qu'il ne fessait que bouquiner et.. bouquiner. Il l'a pris alors et la plaça dans une de ses poches avant de faire demi-tour et de partir de cher lui pour se rendre à la bibliothèque.

***

3 Août. Midi.
« WENDY TRACY ALLAN !! » S'écria une voix en colère et pleine de rage venant du premier étage. « Viens ici, il faut qu'on parle TOUT DE SUITE ! »

« Merde » trouva simplement à dire la dénommé Wendy. Celle-ci se trouvait dans sa chambre au comptoir de son bureau en train de naviguer sur le net. Tout semblait aller si bien il y a quelque seconde, mais sa tante venait apparemment de trouver quelque chose qui la mettais vraiment en colère, assez pour crier son nom complet complètement horrible. La jeune femme aux cheveux blond se leva donc. Ceux-ci était long, lisse et arriva en bas de ses épaules. La miss avait les yeux verts très tendre, une bouche pulpeuse, des petites fossettes lorsqu'elle souriait, une tâche de rousseur en bas de sa bouche à gauche et un teint de début de bronzage. Mignonne comme tout, mais elle avait quelque chose à se faire reprocher et sans trop savoir ce qu’elle était cette raison, la miss descendit en bas redoutant le pire, peut-être avait-elle tué quelqu'un dans son sommeil ou bien son cousin l'avait accusé de quelque chose d'atroce comme il aimait si bien faire. Quelle merde se gosse.

« Oui Taty Lauren ?! » Demanda faiblement Wendy arriver en bas dans la cuisine ou se trouvait sa tante et.. son cousin. Bon c'était décidé, elle allait vraiment l'étrangler dans son sommeil celui-là. Elle en était sûre à présent, c'était à cause de son cousin. Quoi que... il avait tout de même cet air désolé qui était habituellement caché par un air satisfait et à la limite sadique xD M'enfin on s'en fou de son air, ce qui était important c'était que Mister Matthews Allan avait encore raconté des bobards et que c'est elle qui allait passer un sacré quart d'heure maintenant. Merde, merde, merde et re-merde. Elle fulminait sur place jusqu'à temps qu'elle voit la feuille que tenait sa tante et qu'elle plaça dans sa figure. Elle comprit alors... Matthews avait bien raconté quelque chose, mais c'était la pure vérité cette fois. Merde, merde, merde et re-merde. Son sang se glaça dans ses veines et baissa la tête.

« Tu avais l'intention de me le dire quand ?! » Fulminait Lauren. Elle avait ce tic de tripoter la feuille qui se trouvait devant elle quand elle était nerveuse et furax, ce qui était présentement le cas.

« Je ne sais pas... à la rentrée. » Avoua finalement Wendy.

« Bravo, c'est vraiment digne de toi d'agir en parfaite idiote. »

« Wendy, je suis désolé. » Laissa échappé son cousin.

« Parce qu'évidemment il y a que moi dans cette maison qui ne sois pas au courant de la nouvelle. » Persista sa tante. Elle souffla avant de continuer « et Brad, il est ou courant également où.. »

« Non, oncle Bras n'est pas au courant. » révéla la blondinette.

Lauren réussit à prendre son calme. Elle s'assit rapidement sur la première chaise qu'elle trouva et souffla avant de reprendre sa voix normal douce et chaude au contraire de la voix qu'elle avait depuis quelque minute déjà qui était froide et sèche. Un grand silence très lourd persista alors. Puis se fut de nouveau tante Lauren qui répondit.

« Wendy, tu aurais du nous le dire, tu n'as pas passer ton année, c'est quelque chose, mais tu aurais pu prendre des cours d'été. »

« Des cours d'été ?! Jamais ! Et je ne sais même pas comment me conduire avec vous deux. Vous êtes tellement différent d'une minute à l'autre, j'étais sûre que vous alliez me jeter à la porte en sachant la vérité. Je suis la petite honte de la famille. Tout le monde la sait, je ne fais jamais ce qu'il faut et.. et… merde ! » informa Wendy.

« Ce n'est pas parce que mon frère à faite cette erreur que je vais en faire autant. » Répliqua t-elle d'un ton doux. Elle ne paraissait plus du tout en colère au contraire de sa nièce. Lauren avait toujours été une de ces personnes qui se fâchent très rapidement, mais qui n'est pas capable de le rester bien longtemps. Surtout quand cela met en cause sa nièce où son fils.

« J'aurai dû, maintenant les cours d'été c'est trop tard. Il ni a rien à dire a par que je suis une vraie conne qui a eu une moyenne générale de 50 / 100 pendant toute l'année. »

Puis Wendy fit demi tour et monta les escaliers hélico presto pour ne plus entendre parler de ceci. En voyant son bulletin pour la première fois, elle avait pleuré. Elle s'en était voulu à mort et avait même refusé d'aller à un party avec Sophia le lendemain par manque de sommeil –ce qui est pour elle, un vrai miracle-. Le pire dans ton ça, c'était que son cousin avait trouvé son bulletin quelques jours après en voulant la narguer une fois de trop et avait lu le premier bout de tissus qui lui était tombée dessus en fouillant un peu dans sa cachette secrète. Il lui avait fait promettre de ne rien dévoiler sans oublier le petit discours de moralité disant qu'elle devrait le dire à son oncle et sa tante. Évidemment, Wendy avait répondit affirmativement et qu'elle allait le leur dit rapidement, elle lui avait promis, pourtant deux semaines avaient passé et elle n'avait toujours rien dit.

La blonde se laissa alors tombé dans son lit et enfouit sa tête dans ses couvertes et passa un de ses oreilles sur sa tête avant d'entendre soudainement quelqu'un cognât à sa porte. Elle se retourna et vit Matthews.

« Je... » Commença t-il.

« Toi commence pas, tu n'étais pas à une réunion avec tes copains pour tes blagues stupides, pourquoi tu n'y es plus.. pourquoi tu le lui a dit. T'es con, va t'en ! » coupa t-elle avant de retourner dans sa place d'antan.

« Nous avions terminés et tout le monde avait un truc à faire cet après-midi alors je suis rentré. » Répondit-il calmement. Il était pas mal nerveux et se sentait mal, cela paraissait dans son ton de voix même s'il essayait de le cacher. « Je croyais que tu le leur en avait parlé, tu m'avais promis. »

Wendy soupira et se retourna alors pour se laisse accoté sur son oreiller. « Je n'ai pas été capable, okay ? Je suis nulle, je n'arrive jamais à rien. Tu sais bien que j'ai échoué... bah je n'ai pas réussi non plus à leur dire. J'ai essayé, mais à chaque fois je retournais ma chambre en courant. »

Matthews alla s'asseoir sur le lit de sa soeur et celle-ci lui fit une place. Elle savait bien qu'elle aurait dû leur dire, mais elle lui en voulait tout de même. « Arrête de dire que tu es nulle, tu ne l'es pas. Si tu savais... ça fait trois ans que je triche en mathématiques » « Quoi ? Mais tu es un pro en mathématiques.. »

« Le gars qui est toujours à côté de moi depuis trois ans est un vrai pro, moi j'ai de la chance de ne pas me faire coincé et je n'arrive pas à dire à maman que je suis un vrai cancre et je ne suis pas le petit prodige qu'ils croient avoir. Tu ne sais pas comment je m'en veux à chaque souper de familiale. » Dit Matthews sincèrement. « Maintenant, tu peux te venger si tu veux, va le dire à maman, mais ne m'en veux plus, je t'en pris.. ça ma échapper, je ne savais pas. » Comment lui en vouloir ? Wendy laissa passer un léger sourire triste et agrippa son cousin avant de la coller contre elle. Elle lui en voulait, mais elle ne voulait pas se venger. C'était sans coeur. Après tout, il n'avait pas fait exprès et il était sincère. Par contre, si elle allait lui dire cela allait être direct et voulu. Juste pour foutre son cousin dans le pétrin. « Je ne leur dirais rien, je te le promet. »

Matthews se dégagea légèrement et fixa sa cousine. « Je n'ai pas vraiment confiance en tes promesses et depuis quand tu es gentille ? »

Wendy lui fit des grands yeux et l'élança de nouveau. « Ferme-là et profite ! »

Matthews et Wendy restèrent dans la même position durant quelques minutes avant que Matthews se retire sèchement en laissant passer un léger bruit de douleur et en se levant. Il passa alors sa main sur l'endroit où il était assis il y a quelque seconde et fronça les sourcil en touchant à quelque chose peut-être. Il passa sa main en dessous des couvercles et touchant finalement quelque chose en voyant la face qu'il fit. Il dégagea alors son bras et fit apparaître une bague couleur cuivre et la donna à ta cousine.

« tient, tu as dû la faire tomber quand tu dormais. »

« Ce n'est pas à moi. »

Matthews regarda la bague et haussa les épaules avant de mettre la bague sur le comptoir de sa soeur près de la porte et de partir, mais avant cela, il passa sa tête dans l'embrasure et murmura un simple merci avant de partir finalement. Wendy fronçant les sourcil regardant la sortie de sa chambre puis porta son attention sur la bague qu'elle alla enfiler rapidement. Elle mit alors sa main devant son visage.

« Elle est jolie sur moi, j'ai tellement des mains à bague. »

***

3 Août. 13 h.
Une brunette s'avança d'un pas déterminé vers le bureau. Elle avait un air autoritaire et supérieur qui était propre à elle imprimé au visage. De petite taille, quand on regardait la prestance qu'elle dégageait tout le contraire semblait apparaître de cette personne. Elle avait souvent entendu à l'école qu'elle avait l'air d'une gamine comparée aux autres élèves de sa classe, ce qui était vrai, mais Sophia, puisque c'était son nom, s'en foutait bien parce qu'elle savait une chose... Elle était meilleure que tout le monde. Bien évidemment, c'est ce qu'elle pensait. Enfin arriver au bureau, elle regarda la mademoiselle de l'autre côté du bureau et demanda fermement.

« Je peux savoir où se trouve le couple Hampton, ils sont arrivés ce matin. »

Sophia Hampton essayait de garder son calme, difficile dans une tel situation. Tout bougeait autour d'elle. Le téléphone sonnait d'un côté et de l'autre et elle arrivait presque à ne pas entendre sa si belle voix. Le pire dans ton ça, c'était que la réceptionniste était au téléphone et quel venait de lui faire un signe d'attendre une minute avec un air en colère parce qu'elle l'avait dérangé. Mais merde c'était quoi son problème à celle-là ?! Si elle pensait que Sophia allait attendre. La brunette sauta alors légèrement et cela fut suffisant pour arriver à attraper le combiné qui était apparemment plus important qu'elle avant de le poser et de raccrocher. « Hey, je voudrais bien savoir si mes parents sont morts de leur accident ou pas. Alors, bouge ton gros cul et dit moi où son mes parents dans ce foutu hôpital. »

La rousse jeta un regard noir à Sophia avant de taper quelques mots à son ordinateur. À croire qu'elle s'était fait une raison où bien elle voulait se débarrasser plus vite de sa cliente pour reprendre le combiné et rappeler. Cela ne pris que quelque seconde avant qu'elle ne murmure quelque mot qui ressemblait à ''Chambre 207''

Sophia soupira et fit demi-tour avant de regarder le long couloir. Tout enfant normal aurait accouru pour savoir ce qu'il en était de la situation de ses parents, mais Sophia n'était pas comme tous les enfants avec ses parents. Elle tourna alors la tête et vit un banc pour attente. Parfait, elle allait devoir s'asseoir sur un.. machin près de plusieurs personnes qui contenant peut-être des maladies et... bref tout pleins de personne qui ne faisait pas partie de son si bel entourage. La Hampton leva les yeux en l'air et alla s'asseoir avec dégoût, puis elle sortit son cellulaire, composa quelque chiffre qu'elle connaissait par coeur maintenant et posa l'appareil à son oreille.

« Hey ! Ça va Chérie ? »

« Wendy, je suis à l'hôpital. »

« Quoi ? Qu'est-ce que tu as, qu'est ce qui t'est arrivé. Tu es enceinte... ah non je sais, tu ne t'es pas casé un ongle. »

« Il a que toi qui va à l'hôpital quand tu te cases un ongle Wendy. Ce n'est pas moi, c'est mes parents. »

« Tu as des parents, toi ?! »

« Je suis née comment d'après toi »

« Bahh la cigogne »

« Idiote ! Je suis riche comment, alors, d'après toi ? »

« M’ouin… Qu'est ce qui leur aie arrivé ? »

« Je n'ai pas trop compris, un médecin vient de m'appeler pour me dire que mes parents venaient d'avoir un accident d'auto et que je devais me rendre à l'hôpital pour plus d'infos, j'y suis... mais je ne sais même pas quoi faire, quoi dire exactement au médecin, à mes parents. Je ne sais même pas s'ils sont encore en vit et puis tu connais la situation que j'ai avec eux. »

« Euhhh, tu as une situation ? »

« Nan et justement, c'est ça le problème. »

« Bah.. je ne suis pas mieux, hein ! »

« Désolé. »

« Ça va ! Par contre, si tes parents meurs.. tu vas être pauvre ? »

« Vive le tact ! Je ne crois pas, la société à mon père vaut des millions et je vais en hériter. »

« Bah alors, il ni a pas de raison de s'inquiéter, maintenant va voir où en est tes parents et agit comme tu le sens. »

« Mais.. »

« Dépêche.. poule mouillée. »

« Wendy Allan, je ne te permettrais pas.. »

Sophia fut coupé dans sa dernière enlacé par une voix d'homme d'âge mûr qui venait de demander son nom de famille. L'homme la cherchait apparemment, habillé d'une blouse blanche on le reconnaissait facilement comme étant un médecin, mais Sophia le connaissait déjà. Les mêmes cheveux brun coupé court, le même visage -ou presque- super sexy quel connaissait déjà. C'est fou ce que la génétique faisait bien les choses. Elle avait devant elle Arthur Danehill, le père de son ancien boyfriend, James. Le nombre de fois que Sophia avait été chez lui était largement suffisant pour avoir appris à connaître son père et sa mère. Ce n'est pas compliqué, elle avait passé plus de temps chez James que chez elle. Bien vite, il posa c'est yeux sur elle, ses yeux étaient sans doute la seule chose qu'il n'avait pas hérité de son père par contre et sans poser de question alla s'asseoir près d'elle. Son visage était calme et tendu, ce qui ne laissa pas prévoir de bonnes nouvelles à l'horizon. Elle resta silencieuse et baissa la tête sèchement. Elle ne savait pas trop comment se sentir puisqu'elle ne souffrait pas sachant qu'il y avait de mauvaises nouvelles. Elle ne détestait pas ses parents... elle ne les connaissait même pas. Ils n'étaient jamais à la maison, sois en voyage d'affaire, sois au bureau et la seule discussion qu'ils avaient portait sur un seul sujet : l'argent. Comment être triste pour quelqu'un qu'on ne connaissait à peine, même si cette personne vous à porter dans son ventre ? Elle releva tout de même la tête pour connaître enfin le verdict. Arthur parla doucement, comme s'il ne voulait pas l'effrayer.

« Je suis désolé... Ton père ne s'en ai pas sorti. Par contre, l'état de ta mère est stable. Tu peux aller la voir, si tu veux, Sophia. »

Sophia fit un sourire nerveux, triste, mais le cacha bien vite et prit finalement un air mélangé. « Merci Arthur, je vais aller la voir. Chambre 207, c'est ça ?. »

Il hocha lentement la tête et Sophia se leva donc. Elle avait perdu son air supérieur. À ce moment, elle aurait dû pleurer à chaude larme parce que son père avait péri, mais elle n'en était pas capable. Elle essayait désespérément tout de même en se rappelant son image, de ce qu'il était, des quelques images qu'elle avait avec lui, mais cette dernière partie était vide. Elle avait perdu le fil, elle marcha tout simplement essayant de se rappeler un souvenir de lui, un je-ne-sais-quoi. Puis, sur un élan de colère dirigea contre elle-même, elle frappa le mûr juste à côté d'elle laissa une légère trace. Allez savoir si cette trace était là depuis toujours où c'était réellement Sophia qui l'avait faite apparaître.

« Pleure, aller pleure bon sang ! »

« Sophia ? » Demanda une voix faible de l'autre côté du mur qu'elle avait frappé. Elle avait marché, marcher et marcher jusqu'à arriver devant la porte de la Chambre 207 sans sans rendre compte. Sa mère était de l'autre côté du mûr et l'appelait à présent. Voilà, sa mère devait être en train de pleurer et elle allait voir sa fille n'ayant pas les yeux rougis par des larmes. Sophia ferma les yeux, elle s'en voulait déjà, mais rien n'échappait de ses yeux. En prenant tout ce qui lui restait de courage, Sophia soupira et rentra dans la chambre pour voir sa mère comme elle l'avait imaginé avec beaucoup plus de blessures. Elle serra les dents et regarda sa mère. Un grand silence s'enchaîna alors.

« Ton père voulait que je te laisse cette bague. » Murmura sa mère en faisait un léger coup de tête vers la commode la plus près de Sophia.

Cette dernière se tourna alors vers l'endroit qu'avait indiqué sa mère et vit une bague en or. Elle prit alors la bague et la mit rapidement à son petit doigt, mais encore une fois.. aucune larme ne vient.

***

3 Août. 14h 53
« Bon sang Aaron, la partie commence dans neufs minutes, où est-ce que tu étais ? » Demanda un beau jeune homme qui avait l'air pas mal nerveux sûrement dû au fait que son meilleur pote venait tout juste d'arriver il qu'il l'attendait depuis minimum vingt minutes.

« Relax Nate, je suis là, je ne suis pas en retard et on va battre ses corbeaux de malheur. » Répondit avec assurance le retardataire. Avec chance, il était arrivé au terrain habillé et avait déjà son costume et ses protections sur lui, il ne lui restait plus qu'aller retrouver son équipe avant le début du match. Aaron regarda son ami qui lui portait plus aucune attention, son regard était maintenant sur une jolie blonde qui lui faisait des signes de la main. Il soupira alors et donna une tape dans le dos de Nate. « Tu te rappelles de moi ? Aaron, Aaron Danehill et on a match de foot a gagné et toi tu dois impressionner Alesandra alors arrêter de la mater et allons retrouver le reste de l'équipe. »

Nataniel se tourna vers son ami et ronchonner quelque parole avant de courir vers un groupe de personne qui parlait déjà de stratégie suivi par un son coéquipier aux cheveux bruns coupé très court. Les deux amis s'étaient rasés la tête au début de l'été puisque c'était leur petit rituel et qu'il ne voulait pas être gênés par leur cheveux durant leur match. Si Aaron avait un vrai corps d'athlète, c'était tout le contraire de Nataniel, qui pourtant, faisait autant de sport que son ami. Par contre, ce dernier avait la peau très bronzé à longueur d'année. Aaron très grand, Nataniel plutôt de taille moyenne. Les deux se connaissaient depuis qu'ils étaient gosses et ils ont toujours été frère de coeur et plusieurs croyaient qu'ils sont de vrai frère, même si plusieurs points les différencies.

Les deux amis arrivèrent enfin à destination et entendirent alors une voix pleine de rage derrière eux. « Vous deux, vous êtes morts ! Bordel, vous me faites toujours des coups de ce genre et j'en ai carrément marre. »

« Millers, on est désolé, vraiment désolé. On a été un peu retardé, mais on n'est pas en retard, non ? » dit timidement Nate, puis il jeta un coup d'oeil à sa montre. « On est en avance même... de 5 minutes.

« Ce n'est pas parce que le match commence dans cinq minutes que vous êtes en avance bandes de crétins, vous devriez passer le match sur le banc vous deux ! Si... »

« Si quoi Millers ? Tu n'es pas le coach de cette équipe si je me souviens bien. » Coupa alors une voix dure. Nate, Aaron et Millers se retourna alors vers cette voix et Miller prit un air innocent et tout petit.

« Coach T. Désolé... je voulais juste.. »

« Arrête de faire le malin, Millers. Maintenant, filez sur le terrain, tout de suite ! »

Les trois amis ne se firent pas prié et partis vers le terrain qui était tous près d'eux, quand ils furent rendu assez loin pour que le Coach ne puisse pas les entendre, Millers chuchota ( Au cas où xD )

« Merde, il me fait flipper grave ce mec, genre j'ai toujours peur qu'il arrive de derrière et me dise je ne sais quoi de très déstabilisent. »

« Ce n'est pas justement ce qu'il vient de faire, idiot ?! » Rétorqua alors Aaron. « Si tu arrêtais de te faire passer pour celui qui nous commandait aussi »

Millers lui jeta alors un regard noir. « Si vous pouviez arrêter d'arriver en retard vous deux » Il pointa Nate tout en leva son regard vers les estrade où se tenait encore la belle blonde qui recommençait de plus belle à faire des ''coucou''. « Nate, tu vas te concentrer sur ce match où tu fais comme à l'ancien, tu nous fais faux bon et tu te prends le ballon en pleine tronche parce que tu disais salut à Aless ? » Puis il jeta un regard meurtrier à Aaron. « Et toi... tu vas arrêter d’êtres aussi bon au foot, j'en ai marre que tu aies toutes les mérites quand c'est moi qui te fait toutes ses passes. »

Nate et Aaron se regardèrent et levèrent les yeux au ciel d'un air amuser par leur copain. Ils connaissaient tout deux Millers parce qu'ils avaient toujours été dans la même équipe de Foot qu'eux deux. Bien vite, les trois avaient commencé à traîner ensemble et il se faisait appeler les ''corps de rêves'' par toutes les filles. Bien évidemment, il ni avait que Millers qui en profitait. Celui-ci avait toujours été comme ça.. leaders et égocentrique, mais cela les faisait marrer plus que d'autre chose parce qu'il arrivait toujours à lui remettre tout en pleine face. « Et toi Millers ? Tu vas arrêter de taper dans le ballon comme une fillette et de faire de donner le ballon à l'autre équipe ? On s'en fout que ton adversaire soit une fille et qu'elle soit canon, mate le ballon au lieu de ses fesses la prochaine fois. » poursuivit Aaron avant d'ouvrir ses yeux bien grand et de prendre un sourire supérieur. « En parlant de nana, ton oeil il va bien ? »

Millers regarda Aaron scandalisé puis regarda Nataniel qui fronçait les sourcils se demandant de quoi pouvait bien parler ses amis.

« Et bien c'est simple.... » Commença Aaron avant qu'il soit interrompu par deux mains serrés conter sa bouche. Il n'avait pas besoin de ses yeux pour savoir que ces mains appartenaient à Millers. Puis, il sentit un poids énorme monter sur son dos pour le déstabiliser sans doute, mais bien évidemment il essaya par tous les moyens de s'échapper. Il s'en allait donner un coup de coude dans le ventre de son coéquipier quand il entendit la même voix froide que tantôt.

« J'AI UNE ÉQUIPE DE FILLETTE OU QUOI ? ALLEZ-VOUS VOUS TIREZ LES CHEVEUX MAINTENANT ? ALLEZ PRENDRE VOS POSITIONS, TOUT DE SUITE ! »

Millers débarqua du dos de son ami et lui chuchota quelque chose comme du genre '' Si tu dis quelque chose, tu es mort '' avant d'aller se placer en défense un peu plus loin que Aaron et Nate qui eux était avant. Le jeu allait commencer dans une minute, tout le monde était dès lors à leur position et attendait qu'une seule chose, le coup d'envoie de l'arbitre. Aaron fixait le ballon puis regarda sa main droite où plus précisément son majeur où reposait un anneau de couleur argent. Aaron l'avait trouvé dans son sac de sport juste avant de se rendre à son match et l'avait mis en même temps. Aller savoir pourquoi, cela semblait logique pour lui de mettre cette bague inconnue rien ne l'avait poussé, il avait simplement eu cette sensation qu'il devait la mettre, que cela lui porterait chance. C'est le sifflet de l'arbitre qui lui remit les deux pieds sur terre. La partie était enfin commencé.

**
« Aaron, ici. Je suis démarqué ! » Cria un Nate surexcité, bien évidemment suite à cette réplique deux personnes alla se placer devant lui et Aaron ne pût lui faire la passe. Ce qu'il pouvait être idiot parfois. Cela faisait maintenant vingt minutes que la partie était commencé et le score était nul : 1 à 1. Le ballon venait également d'être sortie pour l'équipe adversaire et c'est Aaron qui avait pris place sur le côté pour envoyer le ballon à un de ses coéquipiers. Il avait cinq secondes en tout pour lancer le ballon ou sinon celui-ci allait à l'équipe adversaire.

« Aller Rony, tu es capable. » S'éleva une voix plus loin vers les tribunes que Aaron connaissait trop bien. Plus que trois secondes. Il se tourna vers son frère qui venait de crier ses paroles. « Ahh, mais non, j'oubliais tu es capable de rien du tout. Même pas d'avoir une folle aussi facile que Eden. » Plus qu'une seule seconde et justement Aaron agit à ce moment lançant le ballon de toutes ses forces en direction de son frère jumeaux, James Danehill. Plus connu pour être le tombeur de ses dames et qui l'emmerdait depuis.. toujours ! Il s'était mis très jeune dans la tête de pousser à bout son petit frère. Il réussissait.. parfois et aimait le lui rappeler puisque son frère se qualifiait comme quelqu'un de calme et serein. Bref, il se prit le ballon en plein tronche et l’lan du ballon fit reculer la tête de James qui se pris le banc du dessus. Celui-ci ne put que gémir de douleur. Aaron entendit un sifflet d'arrêt, mais il ne s'en souciait peu, il s'avança vers son frère d'un pas déterminer. Il ne remarqua même pas Nate et Millers qui le suivait derrière. Entre temps, James était sortit des estrades se tenait d'une main son nez qui avait commencé à saigner après que le ballon est percuté son visage et de deux sa tête qui avait eu un énorme choc en se prenant le banc de bois de derrière. Il rampait pratiquement quand son frère arriva et lui prit le colle de sa chemise entre ses mains et le releva lentement avant de lui donna un bon crochet droit.

« Salaud ! Comment est-ce que je peux te ressembler un tant soit peu. » Aaron regarda son frère d'un air de dégoût. Il était apparemment jumeaux, mais les deux se détestaient et faisait tout pour pourrir la vie de l'autre le plus possible. « Et ne dit plus jamais rien de tel sur Eden, tu as compris ? »

James regarda son frère avec son naturel sourire victorieux et supérieur et répliqua un faible « Je t'avais bien dit que je te pousserai a bout » avant de se laisser tomber dans l'herbe inconscient.

James, le frère aîné de Aaron de deux minutes. Il avait les cheveux noirs coupé court, mais même aussi court, il avait la manie d'aller d'un côté et de l'autre. James avait essayé de tout faire, mais il ne savait pas dompté ses cheveux. Il avait le regard également très sombre, un sourire franc, de belle lèvre, la forme de visage d'un parfait mannequin et il avait également la carrure du corps d'un vrai athlète même s'il ne fessait aucun sport. James Danehill faisait tomber toutes les filles et le savait très bien. Grand et... parfait ! Pourtant, il avait toujours se sourire victorieux et cet air supérieur que détestait éperdument son frère. Un étudiant en médecine étant déjà sur les lieux en cas de blessure pendant le match alla le voir et s'occupa de son cas. Il emmena tout de même James un peu plus loin, mais inconsciemment il referma la paume de sa main avant de bouger et entraîna avec lui un bijoux de couleur platine.

***

3 Août. 17 h
La maison était chaleureuse aujourd'hui. Comme toutes les journées, elle était beaucoup trop grande pour trois seules personnes habitant dans ce manoir, mais aujourd'hui c'était un jour bien particulier et ils n'étaient donc pas seulement trois personnes. Il y avait également toute la famille qui venait rendre visite au Carter. En entendant la sonnerie retendirent dans toute la maison, Eden lâcha rapido presto son portable pour ce ruer en bas et ouvrir la porter. « Chériiiie, bonne fête ma grande. » Salua d'un ton enjouer la tante de Eden, Victoria. Elle fut bientôt suivi par son mari, Arty et sa seule et unique fille, Rachel. Eden jeta un coup d'oeil à Rachel et lui fit un sourire aimable. Rachel lâcha alors son sac à dos qu'elle portait toujours sur les épaules et alla se jeter dans les bras de sa cousine. « Tu vas avoir 18 ans, cousine. C'est énorme ! »

Eden serra l'étreinte qu'elle avait avec sa cousine et sourit. « Moi aussi je suis contente de te revoir Rachel » Eden allait rajouter quelque chose quand la sonnerie retendit une seconde fois. Elle se recula alors légèrement avant d'ouvrir la porte et d'en voir apparaître son oncle Jeffrey.

« Jeff, tu es sombre cette fois ? » Demanda ironiquement sa nièce.

Celui-ci lui fit une grimace et montra la bouteille de vin qu'il avait dans sa main. « Je dois bien rester fidèle à moi-même, hein ? » Il leva alors les yeux en l'air d'un air innocent avant de reporter son regard vers Eden et de déposer un baiser sur sa tête et de lui souhaiter bonne fête. « Ma puce, tu sais où est ta mère ? »

« Dans la cuisine je crois » Avoua Eden.

Son oncle lui sourit une seconde fois puis jeta un coup d'oeil à Rachel. « Aller donc jouer ensemble vous deux, je crois que mon frère ne vient qu'un peu plus tard. » Les deux cousines hochèrent en même temps la tête avant de sortir dehors et aller vers le lac non loin qui était leur petit coin pour parler depuis quelle était haute comme trois pommes. « Alors, ça fait quoi de se sentir vieille ? » Demanda Rachel.

Eden roula alors les yeux et regarda sa cousine d'un air découragé. « Tu vas avoir 18 ans dans cinq mois, je me sens un peu comme toi pour tout avouer »

Rachel sortit alors des pierres de sa poche et commença à en faire des ricochait dans le lac. Avec les années, les pierres commençaient à aller de plus en plus loin.

« Effet, je me fous de comment tu te sens, comment ça va avec Luke ? » Demanda une Rachel tout surexcité et regardant sa cousine avec de gros yeux. La cousine en question ne pût s'empêcher de maugréer quelque mot et baissa la tête. « Arff, ça va aussi mal ? Il vient à ta fête aujourd'hui ? » Eden lui répondit par quelques mots aussi maugréer que les derniers ce qui signifiait bien évidemment un ''oui''. Rachel allait rajouter quelque chose quand un cri qui semblait venir de très loin les firent tourner la tête vers ce mystérieux crie.

La mignonne et belle petite brunette se leva donc et suivi de Rachel couru vers ce cri qui s'avérait être ceux des deux meilleures amies de la fêté. Lily Caspan, une petite brunette qui semblait avoir encore 14 ans, mais qui était au contraire la plus vieille des quatre filles et Alesandra Blueberry, une grande blonde, si belle et si pure.

« BONNE FÊTEEEEEEE » Crièrent les deux autres pendant qu'elles couraient encore. Elles crièrent une seconde phrase, mais ni Rachel ni Eden ni comprirent quelque chose. Bien vite, les quatre filles se rejoignent et après avoir reprit leur souffle, Alesandra prit parole. « Petit problème en vue, Luke et.. James sont sur le chemin.

« QUOI ? JAMES ? » Poussa Eden, elle regarda alors par-dessus l'épaule de la blonde et vit deux silhouettes d'homme. « J'ai un boyfriend vraiment stupide. »

Elle soupira alors et se dirigea vers le beau Luke. Celui-ci avait les cheveux bruns pâles, un peu caramel et les portait long. Il avait le visage d'un vrai ange. On ne pouvait absolument pas lui en vouloir de quoi que se sois. Les yeux de couleur azur, il était par contre un peu petit pour son âge qui allait parfaitement avec Eden qui devait être la plus petite de toute son année. Les deux étaient ensemble depuis plusieurs mois et Eden n'était toujours pas capable de supporter James Danehill, le meilleur copain de Luke. Certes, il était tout de même souvent présent à leur sortie, mais Eden faisait comme s'il n'existait pas. C'est pourquoi elle s'avança dès lors vers son petit copain, l'embrassa, mais ne fit aucun signe ni même un petit salut pour James. Elle prit alors la main de Luke et senti en même temps quelque chose d'inhabituelle, elle porta alors la main de son boyfriend à son visage et fronça les sourcils. « Depuis quand tu as une bague au petit doigt ? »

Eden fixa Luke, attendant une réponse, mais ce ne fut certainement pas la réponse qu'elle attendit. Il osa les épaules avant de dire sur un ton calme « Je ne sais pas, je me suis réveillé ce matin complètement défoncé et je me suis retrouvé avec cette bague au doigt. »

« Tu as un anneau toi aussi à ton doigt ? » Demanda James à son copain tout en montrant sa main où reposait un anneau également.

« Je ne parle pas à toi, James. » Rétorqua Eden. Puis elle regarda Luke et d'un ton grave lui demanda. « Alors, tu as encore pris de la drogue hier ? »

« Non non, j'étais.. heuu » laissa passer Un Luke des plus confus. Il avait fait la promesse de ne plus rien prendre... trois fois. Il fuit donc le regard de la miss Carter pour regarder le Danehill. « Étrange, comment tu as eu cette bague, toi ? »

James murmura quelque mot et Eden put percevoir quelques mots comme ''Aaron, foot, coup-de-poing et inconscient'' un vrai charabia pour elle. Enfin là n'était pas là question. Luke avait encore prit de la drogue et elle en avait plus que marre qu'il lui mente. « LUKE ! »

« Arfff, après ce que Aaron ma fait, je me suis réveillé avec cet anneau dans ma main. » Avoua James qui ne se souciait pas du tout de la petite amie de son meilleur ami. Les rôles avaient été inversé apparemment.

« Tu veux dire après que Aaron t'est lancé le ballon en pleine tronche, que tu t'es cogné la tête contre le banc et que ton frère t'es donné un coup-de-poing en pleine mâchoire. » Informa Alesandra qui écoutait la discussion depuis le début avec Rachel et Lily. Alesandra était présente pendant le match et avait eu la joie de rire de James et d’informé tout le monde présent de ce qui c’était passé et que James voulait apparemment cacher. La miss laissa passer un léger rire suivit de Rachel et Lily qui devait sans doute s'imaginer la situation. James, lui, ne riait pas du tout. Luke regarda son copain et lui demanda du regard ''C'est vrai ?''. Puis, se rendant compte qu'elle était en train de tomber dans les oubliettes, Eden s'écria pour une seconde fois.

« LUKE TU AS REPRIS DE LA DROGUE OUI OU NON ? »

Ce dernier baissa la tête et d'un air déçu répliqua un faible 'oui'

« Va t'en. Je casse. On ne sort plus ensemble. » Dit sèchement Eden. Tout le monde arrêta de rire à ce moment pour se tourner la brunette.

« Mais » Laissa échapper Luke.

« FOU LE CAMP, PUTAIN » S'écria Eden. Puis celle-ci lui tourna le dos et prit la bras de Alesandra et de Rachel et dit un signe de tête à Lily pour lui dire de la suivre. Les trois filles retournèrent à la maison laissant en plan Luke et James.

« Et bah, tu n'as pas de chance mec, elle n'a pas été très douce. » souffla James

« Tu t'es vraiment faites frapper par ton frère ? » Rétorqua Luke d'un ton mi-amusé, mi-déçu.

Pendant ce temps, les quatre filles rentrèrent dans la maison et se firent appeler puisque c'était déjà l'heure de développer les cadeaux. Évidemment, c'est Eden qui décida quel cadeau elle voulait ouvrit en premier et opta pour la petite boîte au-dessus de tous les autres cadeaux. Aussi, étrange que puisse l'être, Eden ne fut pratiquement pas surprise en voyant une bague lorsqu'elle eut finit de déballer son cadeau

***************************************************

THE END

Des Commentaires s'il vous plaittttttttttttt <3
Vous n'avez pas compris certaine chose, j'ai fait des fautes, une simple remarque, j'accepte tout =) ( Enfin presque, hein x) )

 

Commentaires (31)

1. home loans (site web) 24/08/2012

Some time before, I did need to buy a car for my organization but I didn't earn enough money and could not order anything. Thank heaven my father suggested to try to get the mortgage loans at trustworthy bank. So, I acted so and used to be happy with my student loan.

2. earn writing articles (site web) 18/06/2012

I simply love your blog design.Its lovely.I wonder which theme it might be using.

3. Coach Outlet 13/03/2012

Coach Outlet is assured to get produced up belonging to the finest materials and fabrics that you know the excellent durability Coach Factory and endurance. Almost all ladies love to get at least one North Face Jacket. If you also are interested in Coach Outlet Online Store, you may well pay a visit to the coach handbags outlet and pick from the range of Coach solutions collectively with its comprehensive descriptions which may be observed at the incredibly best outlet website. Welcome to order!
Coach Outlet Online may be one of the most preferred for a few years. It is seriously an amazing discover for people who are looking with the secure wallets. All people give the good comments for the coach outlet online, and now the Coach outlet store provides many discount goods online. Now it is the chance for you to be with those special designs. You can find many wonderful cheap coach bags on our coach factory outlets. In terms of the quality and superior design that make more and more customers are satisfied to us.
Coach Outlet Store continues to be the brand that starts many people's Shoulder Bags obsession on their Coach Outlet Store Online into other brands while remaining the go-to brand for many as well. Both men and women recognize the Coach logo and millions continue to support Coach Factory season after season. Ladies Coach Outlet are anticipated to behave properly, advertise Coach Outlet exceptional functioning associations and the majority of all physical exercise fantastic dressing routines and grooming. As a fashion lady in this modern society, when you are affairs a wallet of Coach Outlet Online brand, you are in fact affairs nike dunk shoes that actually will endure for years and coach outlet online will never go off the style.
Updated Monday March 12, 2012, 3.07pm: Derek Lam is said to have departed his post as creative director of Tod's. A report by WWD this afternoon suggests that he is no longer with the label, although neither Lam nor Tod's have confirmed the claim.

After cutting his design teeth at Michael Kors, the San Francisco-born, New York-based designer launched his eponymous label in 2002. After a slow start, when his debut collection failed to find any buyers, Lam came to the attention of the fashion world in 2003 - when he "caused a sensation" at New York Fashion Week in September 2003, US Vogue reported at the time. The following year he was nominated for the CFDA Swarovski Perry Ellis Award for Womenswear - which he won - before becoming a CFDA/Vogue Fashion Fund finalist later the same year. After creating a capsule collection for Tod's in 2005, he was enlisted as creative director in 2006 - and attracted stars including Gwyneth Paltrow and Anne Hathaway to model for the brand.

4. Wedding Photographer Maidenhead (site web) 06/02/2012

You've done a very good job. I must admit you are a terrific blogger!

5. Breast Implants 08/01/2012

I like your blog very much. You are very good at this.

6. Laser Toner 02/12/2011

This is an amazing blog. You should be rewarded for writing such an excellent post!<a href="http://www.abc-toner-cartridges.co.uk/">Laser Toner</a>

7. web hosting provider 31/10/2011

I would like to thank you for the efforts you have made in writing this article. I am hoping the same best work from you in the future as well. In fact your creative writing abilities attract us.The post is pretty interesting. I really never thought I could have a good read by this time until I found out this site. I am grateful for the information given. Thank you for being so generous enough to have shared your knowledge with us.

8. Web Hosting 31/10/2011

The post is pretty interesting. I really never thought I could have a good read by this time until I found out this site. I am grateful for the information given. Thank you for being so generous enough to have shared your knowledge with us.

9. Asbestos Removal UK (site web) 22/09/2011

This is great writing, congrats!

10. Consultant ERP (site web) 07/09/2011

I can't wait to read your next post on this topic.

11. Play Sand (site web) 21/08/2011

It's a real pleasure to read everything you write.

12. Tax Return (site web) 12/08/2011

Thanks for sharing such a wonderful and interesting opinion.

13. wire spool (site web) 08/07/2011

I love skins!

14. Asbestos Training (site web) 05/07/2011

I am so thrilled for having found your site.

15. Bonbons (site web) 22/06/2011

Great to see such a wonderful approach.

16. Self assessment tax return (site web) 18/06/2011

I really enjoy reading your blog. This post, even if old, was really useful.

17. custom manufacturing (site web) 13/06/2011

Thanks for providing such useful information. I really appreciate your professional approach.

18. South Florida Mortgage Brokers (site web) 10/05/2011

Wonderful content. Will need some time to ponder this blog! I like your all post so much .

19. Free Online Games (site web) 12/02/2011

Good post Thanks! keep on doing Great!

20. article submission service (site web) 05/11/2010

I see that you are good expert in your note referring to this good topic accomplishing. Thence, every article submission service could use your really good article for different services.

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.


Toutes les créations non signé sont sous copyright. Elle appartienne a moi,
Petite-Prune/Vanille-Fraise, et au site Ptit-Biscuit.net
Toutes les créations signé par Sissy, sont la propriété de Sissy/San et donc sous copyright aussi.
Vous pouvez prendre leur création, mais pas les modifier sans l'accord du créateur. Veuillez respecter leur travail.
<3 enjoy & rigolade <3

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×